Concours général des métiers

Pour la toute première fois, le lycée Alfred-Mongy accueillait la finale du concours général des métiers de maintenance des véhicules automobiles. Une épreuve durant laquelle les six meilleurs élèves de la filière, dans l’Hexagone, ont rivalisé. On ne connaîtra le lauréat qu’en juillet.

Pascale Costa, inspectrice générale de l’Éducation nationale pour la filière maintenance des véhicules automobiles est réjouie : « J’ai la chance, depuis trois ans, de suivre ce concours et je dois dire que, cette année, on a, là, un cru exceptionnel ! » Alain Olejniczak, le proviseur du lycée de l’automobile Alfred-Mongy et le chef des travaux Pierre Ryckelynck, qui accueillaient donc les six candidats ainsi que les membres du jury de la finale du concours général qui rassemblait les six meilleurs élèves de France, acquiescent. Ils sont pourtant un peu déçus de ne pas avoir d’élève marcquois en finale. Mais, comme l’explique le responsable du lycée : « On a des élèves qui ont eu de bons résultats aux sélections, mais il fallait être encore meilleur que les meilleurs ».

Parmi les six finalistes, deux étaient de la région : Sébastien Tutin, 21 ans, et Jean-Claude Picquet, 21 ans, du LP Camille-Claudel de Fourmies.

Trois épreuves

La finale comportait trois épreuves pratiques. Pour la grosse épreuve de six heures, il fallait démonter (puis remonter) tout l’avant d’un coupé de façon à accéder au système de climatisation. Pour la deuxième épreuve (3 heures), il s’agissait de procéder à des réglages de train roulant pour avoir un parallélisme parfait. Enfin, les candidats devaient découvrir l’origine de deux pannes électriques plutôt vicieuses. « Il fallait déjà en trouver une ! », lance un des candidats.

Par ailleurs, les jeunes (que des garçons !) ont bien apprécié l’accueil que l’équipe enseignante du lycée Alfred-Mongy leur a réservé. « Globalement, cela a été une très bonne expérience avec des épreuves assez corsées tout de même, a résumé Bastien. Il y a eu une très belle ambiance entre nous. »

Le 7 juillet, les trois meilleurs des six candidats seront reçus à la Sorbonne où aura lieu la cérémonie durant laquelle la ministre Najat Vallaud-Belkacem remettra les distinctions aux lauréats de tous les concours généraux.

 

http://www.lavoixdunord.fr/region/marcq-en-baroeul-qui-sera-le-meilleur-lyceen-de-france-en-ia22b49743n3536488